Zainullah et Zoya en visite au Puy

Vendredi, Zainullah nous appelle pour nous annoncer sa venue sur le Puy. Rien d’original, souvent nous avons eu sa visite. Mais cette fois-ci, il vient au Puy en Velay avec ZOYA. Qui est-ce ? Une femme qui travaille avec lui. Plusieurs fois, il avait évoqué la présence de réfugiées Ukrainiennes qui travaillaient avec lui au sein du chantier d’Insertion. Il accompagne ZOYA qui souhaite faire l’achat d’un ordinateur. Leur train arrive à midi. Avant d’aller faire cet achat, ils viennent partager le repas avec nous.

Le début d’après-midi ZOYA est questionnée. C’est ainsi que nous apprenons qu’elle est originaire du DOMBAS et habitait près de KREMENTCHOUK. Son mari, décédé il y a dix ans était machiniste sur les trains et elle était secrétaire également dans la logistique des trains.

Belle occasion pour évoquer l’association La LOCO qui œuvre auprès d’autres réfugiés qui viennent eux aussi de pays en guerre ou en proie à l’obscurantisme. Zainullah en est bénévole et c’est surement la raison pour laquelle il a pris soin d’accompagner ZOYA.

L’après-midi avançant, Didier les a menés jusqu’au magasin afin que ZORA achète son ordinateur. De retour à la maison, le partage se poursuit en utilisant les traducteurs des téléphones. L’heure du train arrivant, Didier ramène les deux visiteurs à la gare.

Une autre personne présente nous interroge sur ZORA. D’où vient-elle ? Comment Zainullah a-t-il fait sa connaissance ? Elle travaille avec lui. Mais, elle ne parle pas français, comment peut-elle avoir le droit de travailler ? Elle est Ukrainienne ! Et alors ?

Ces interrogations sont légitimes tout comme l’accueil que Zainullah a réservé à cette personne qui, comme lui, a du fuir l’horreur. Heureusement, des personnes font preuve d’humanité.

Samedi 10 décembre 2022

Les plus récents