Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous 1

La Loco est une association de proximité qui a pour objet de soutenir et de faire participer les habitants à l’amélioration de leurs conditions de vie. Notre mission première d’accueil se décline à travers le partage et le respect de principes fondamentaux que l’on retrouve par la suite sur l’ensemble de notre projet :

  • La laïcité,

  • La co-éducation,

  • La citoyenneté,

  • La dimension intergénérationnelle

  • L’accès à la culture et au développement des échanges interculturels,

  • La coopération et la solidarité

Un peu d’histoire

Dès le début, en novembre 2015, le Centre d’Accueil et d’Orientation Léo Lagrange de Saint-Beauzire a été ouvert à tous, quels que soient l’âge, l’origine géographique ou la catégorie socio-professionnelle. L’accueil des demandeurs d’asile s’est naturellement accompagné pour l’association Léo Lagrange de celui des habitants du territoire souhaitant s’investir. Leur implication aux côtés des personnes accueillies, selon le temps dont ils disposent et les compétences qu’ils souhaitent mettre en œuvre, a participé et participe toujours à la vitalité de la structure et probablement du territoire.

Lorsque les Centres d’Accueil et d’Orientation ont été fermés par l’Etat, la structure s’est transformée en CADA, Centre d’Accueil de Demandeurs d’Asile. C’est alors que des bénévoles ont souhaité poursuivre cette aventure de l’accueil. C’est ainsi que La LOCO s’est mise en marche pour devenir un Espace, moteur du Vivre Ensemble sur le territoire.

Courant août, les statuts de l'association ont été déposés en sous-préfecture suivi de la parution au journal officiel.

Lors de la réunion du 31/08, les membres du CA ont été élus puis le bureau de LA LOCO :

  • Président : Jean Paul BOUVET
  • Vice-président : Mojtaba MOHAMED EL CHEIKH
  • Trésorier : Didier LUCE
  • Trésorier adjoint : Amgad ALBEER
  • Membres du CA : Corinne FLEURY, Florence GREGOIRE, Geneviève BOULET

Un renfort d’habitants et de bénévoles

Les membres fondateurs de la LOCO ont souhaité poursuivre leurs engagements. D’autres bénévoles rejoignent la LOCO et prennent le train en marche.

Cette rentrée de septembre a été l'occasion pour plusieurs personnes de se réengager, de nouvelles personnes sont venues nous rencontrer et les résidents du CADA redécouvrent une présence régulière des habitants au sein du CADA. Des projets sont en cours qui feront l'objet d'informations spécifiques prochainement.

La Loco a pour objet de promouvoir la solidarité et le ‘Vivre ensemble’ à travers le développement d’activités, la formation et l’animation à caractère social, culturel, sportif et environnemental. Elle se revendique de l’éducation populaire.

Ainsi, plusieurs habitants et bénévoles donnent des cours de français, viennent partager des temps de convivialité, soutiennent la rencontre, l’insertion et l’inclusion des demandeurs d’Asile au sein d’associations locales qu’elles soient sportives ou culturelles.

Accueillir, pour les membres de la LOCO, ce n’est pas seulement héberger. Nous souhaitons soutenir la rencontre et les échanges entre les personnes accueillies et les habitants du territoire. Cela passe par des repas solidaires, des temps d’échanges, la participation à des temps forts…

Des repas solidaires :

Quels paris y avait-il à faire des repas solidaires ?

Le premier pari consiste à faire que ce soit un vrai moment de rencontre. Difficile alors que la langue n’est pas la même. Comment communiquer ? Un des bénévoles disait en fin de l’un de ces repas : « C’est extraordinaire, mon voisin sortait son téléphone, écrivait en arabe et la traduction était faite en français ! On a ainsi pu partager un peu ». Une autre bénévole s’est mise à la table de la dernière famille arrivée : « Ils parlent français, alors ça me va ! »

Le second pari consiste à faire qu’ensemble l’après-midi soit un moment de partage. Lors de l’un de ces repas, une animation loto/bingo voulait soutenir ce pari. Il fallait voir combien chacun attendait les chiffres que l’animateur réceptionnait de la boule du BINGO. Chacun voulait l’avoir sur sa carte ! A chaque ligne remplie, les heureux gagnants allaient chercher son lot qui avait été amené par de nombreux habitants qui avaient répondu à l’appel. Un beau partage tant pour les petits que pour les grands.

Des temps d’échanges :

Le Réseau éducation sans frontière (RESF) de Haute-Loire organisait « Mézenc Terre d’accueil 2021 » le week-end du 9 au 11 juillet dernier. Des débats, concerts, témoignages et projections de documentaires rythmaient l’événement dont le point d’orgue était l’ascension du Mont Mézenc. L’association la LOCO, rattachée au CADA de Saint-Beauzire, y participait.

Les membres fondateurs de la LOCO ont souhaité participer à cet événement avec leurs bénévoles ainsi qu’avec des demandeurs d’asile actuellement résidents au CADA. D’anciens demandeurs d’asile aujourd’hui bénévoles se sont également joints à eux.

Favoriser les rencontres, participer à la transformation des mentalités

Ce week-end a permis à la LOCO de mettre en pratique plusieurs de ses objectifs : promouvoir la solidarité et le « vivre-ensemble » à travers l’organisation d’activités, de formations et d’animations à caractère social, culturel, sportif et environnemental.
En effet, le premier objectif de ce séjour était de favoriser la rencontre des demandeurs d’Asile avec les bénévoles et les habitant.e.s du territoire. En plus des résidents du CADA, d’autres réfugiés qui habitent le Brivadois ont accepté de participer en témoignant lors de la soirée du 10 juillet.
Le 2ème objectif de l’association auquel répond cet événement : participer à la transformation des mentalités concernant l’accueil et l’intégration des demandeurs d’asile.

De plus, ces séjours permettent aux résidents du CADA de sortir de leur quotidien pour se retrouver en d’autres lieux avec des bénévoles. A travers des randonnées, la confection des repas, des temps de partage et d’écoute, la confiance entraînera une meilleure connaissance des uns et des autres. Ces temps de rencontres, et d’échanges permettent de développer l’autonomie et l’esprit critique.

L’insertion par le sport :

Abriter les demandeurs d’asile reste la vocation première du CADA (Centre d’accueil de demandeurs d’asile) Léo Lagrange de Saint Beauzire. Mais la Fédération Léo Lagrange ne s’arrête pas là et contribue aussi à leur insertion à travers le sport.

Le public du CADA est essentiellement composé de jeunes hommes âgés d’environ 24 ans. La mise en place d’activités et de partenariats sportifs relève de leur demande et comprend aussi divers objectifs :

  • Répondre au besoin de se défouler, avoir des temps où il est possible de ne pas penser aux démarches administratives ;

  • Créer, renforcer une cohésion de groupe via les sports collectifs en mélangeant les âges et les nationalités au maximum ;

  • Faciliter la rencontre et l’intégration avec la population locale en rejoignant des associations sportives locales lors d’entrainements réguliers ;

  • Favoriser l’échange social et culturel en utilisant le sport comme outil de lien et de rencontre.

Les bénévoles et les salariés des structures d’accueil de demandeurs d’asile de Saint Beauzire souhaitaient mettre en place une formation depuis plusieurs mois, afin que quelques jeunes demandeurs d’asile puissent obtenir le Diplôme d’Initiateur Sportif. C’est désormais chose faite. Les demandeurs d’asile formés sont invités par l’Accueil de Loisirs de Brioude pour faire découvrir aux enfants du Brivadois plusieurs sports comme le KinBall, l’Ultimate, la Pétéca….

Pour accomplir au quotidien cette mission d’accueil, la LOCO met en place, avec le concours de plusieurs bénévoles, un programme d’animations (cours de français, activités culturelles et sportives, navettes régulières en direction de Brioude, etc…).

Elle n’agit pas seule. C’est un travail de partenariat, avec la structure du CADA et différentes associations et partenaires, qui est mené sur le Territoire de Saint Beauzire et de la Communauté de Communes de Brioude-Sud Auvergne.

Agir avec les acteurs locaux

Le Comité brivadois de soutien aux opprimés organise une soirée festive annuelle. Être solidaire avec ceux qui souffrent ! Le Comité invite les personnes accueillies au CADA.

L’accueil de Loisirs de Brioude fait appel régulièrement aux personnes qui ont été formées à la formation d’Initiateurs sportifs pour accompagner les enfants sur la découverte de nouveaux sports.

Brioude Entreprise, après une période d’inactivité due à la crise sanitaire relance ses activités ! L’objectif reste toujours de créer du lien entre les acteurs économiques et de contribuer à la dynamique économique du territoire, en partenariat et avec l’appui du Sydec.

Les trois axes de son action restent les suivants :

  • Les actions écoles / entreprises
  • Les réunions thématiques et d’entraide
  • Les rencontres visant à créer du lien et les évènements

Le jeudi 8 juillet 2021, à la pépinière d’entreprise de Cohade, un des membres de La LOCO était invité pour une rencontre afin de reprendre le contact, de présenter les premières propositions d’actions pour les 12 mois qui viennent, d’échanger sur les envies pour la suite, et de partager ensemble un moment convivial d’apéritif dinatoire.

Une association de bénévoles

Les membres fondateurs de la LOCO font un pari FOU. C’est d’ailleurs le sens du mot LOCO en espagnol ! Mais ils savent également que ce pari peut mobiliser du monde, puisqu’ils peuvent compter aujourd’hui sur une quarantaine de bénévoles qui habitent le territoire. La preuve que la LOCO MOTIVE du monde.

Les exemples apportés permettent de dire que l’intégration est importante si rapidement l’inclusion prend le relais. Il semble important de permettre l’inclusion des personnes et des familles afin qu’elles s’ouvrent à d’autres habitants tout en évitant un enfermement au sein d’une communauté.

Les personnes qui vivent l’inclusion ont plus de facilité dans l’apprentissage de la langue et dans la rencontre avec les habitants. Cette rencontre avec les habitants permet une réelle rencontre qui ouvre à des échanges enrichissant pour tous. La rencontre peut soutenir la transformation des mentalités.

Au sein de la LOCO, des bénévoles reçoivent chez eux des réfugiés. Ces diverses initiatives participent à la transformation des mentalités des uns et des autres.

Ce travail d’intégration et d’inclusion pour un Vivre Ensemble, a besoin de l’aide des bénévoles mais également d’un soutien financier que l’Etat n’apporte pas. C’est pourquoi, les membres de la LOCO lancent cet appel aux dons.

Il y a plusieurs façons de donner :

  • De son temps et de ses compétences : en participant ou en proposant diverses actions et activités au sein de la LOCO. Ou en proposant une sortie à une ou plusieurs personnes pour un loisirs ou un spectacle. Ou encore en proposant un ‘Tandem’ à un ou plusieurs demandeurs d’asile en le(s) recevant chez vous pour un après-midi, une journée, un week-end…

  • Des vêtements : déjà des personnes ont spontanément apporté des vêtements. Nous rappelons que la majorité des personnes accueillies au sein du CADA sont, en majorité, des jeunes hommes de 18 à 35 ans. Des collectes faites au sein de lycées ont permis dans le passé de recevoir des vêtements plus en phase avec ces jeunes hommes accueillis. Cependant, le partenariat que nous avons avec d’autres associations locales nous permet de recevoir tous types de vêtements. Nous sommes plus particulièrement en lien avec le Comité de Soutien aux Opprimés qui lui-même est partenaire de la Fondation BARKA. Le Comité de Soutien envoie chaque année des vêtements en Pologne. L'association polonaise utilise la fripe comme outil de réinsertion sociale pour des chômeurs de longue durée.

  • Un atelier couture, composé de bénévoles, salariés et demandeurs d’asile, confectionne des sacs, tabliers, maniques, porte-plats… Vous pouvez en obtenir un en échange d’un don de 10€.

  • Des meubles ou objets : comme pour les dons de vêtements, de nombreuses personnes ont fait don de meubles ou objets que les demandeurs d’Asile emportent lors de leur sortie sur un logement. Là encore, les partenariats avec Agir 43 et Emmaüs nous permettent des échanges et sont un soutien non négligeable.

  • Un Vide-Greniers Solidaire : En 2021 il se déroulera le dimanche 21 novembre de 10h à 16h sur le site de Saint Beauzire

  • Un soutien financier : soit spontanément en envoyant un chèque à la LOCO – La Gare – 43100 Saint Beauzire, soit en répond

Les soutiens

Ils nous soutiennent financièrement 

En plus de ces soutiens financiers suite à des appels aux dons, les membres de l’association ont et vont solliciter :

La Fondation de France

 

fondation de France

Le Comité solidarité Migrants de la Fondation de France, qui s’est réuni le 26 avril 2022 sous la présidence de Antoine PAUMARD, a proposé de soutenir le projet de la LOCO soumis dans le cadre de l’appel à projets ‘Soutenir l’engagement citoyen auprès des exilés’.

Ce soutien est destiné à financer le projet ‘La LOCO, moteur pour coconstruire l’accueil et participer à la vitalité du territoire’.

La LOCO soutient des initiatives territoriales, renforce la mobilisation pour l'intégration des exilés. Avec l’émergence de ‘La LOCO’ des habitants et des bénévoles participent à la socialisation et à la construction d’un « Vivre Ensemble ».

Quels sont les objectifs du projet de la LOCO ?

 - Nouer des partenariats avec des associations et des structures locales afin de soutenir : la sortie des exilés sur un logement ; la sortie des exilés sur un emploi ; la présence des exilés sur des actions culturelles ; au sein d'associations sportives et caritatives.

- Mettre en lien les habitants et les exilés du territoire afin de changer le regard sur les migrants et rendre la société plus accueillante en organisant des actions qui soutiennent cette rencontre.

- Permettre la participation directe des exilés dans les choix, les contenus, le déroulement et l'évaluation du projet, en favorisant la présence des exilés dans les activités et les instances de gouvernance de l'association.

Nous tenons à remercier la FONDATION DE FRANCE pour son soutien. Celui-ci est également une reconnaissance du travail effectué par les bénévoles et le salarié de la LOCO qui participent à la socialisation et à la construction d’un Vivre Ensemble sur le territoire.

Nous espérons que d’autres partenaires nationaux, départementaux et locaux seront également sensibles à ce travail et apporteront leur contribution afin que celui-ci se poursuive et se développe.

Le Fond de Dotation Léo Lagrange

Leo lagrange

Félicitations !

C’est avec plaisir que nous vous informons que votre structure, La Loco - CADA de Saint Beauzire, fait partie des lauréats 2021 de l’appel à projets Léo Dév' du Fonds de dotation Léo Lagrange pour son projet Prendre de la hauteur pour découvrir et se découvrir !

Le Fonds de dotation vous a accordé une subvention de 3000 (vous aviez sollicité 4000 €).

Dans ce contexte si particulier, nous vous félicitons d’avoir participé à cette campagne d’appels à projets et le Fonds de dotation met un point d’honneur à soutenir vos initiatives, indispensables pour rebondir ensemble (…)

Nous espérons que la subvention accordée par le Fonds de dotation, couplée à d’autres sources de financement, permettra de réaliser votre projet. Cette faisabilité sera à valider via la convention que nous vous ferons parvenir prochainement et qui fixera les modalités de l’attribution de la subvention (engagement de la structure à réaliser le projet avec la somme accordée, engagement à nous transmettre un bilan, etc…).

Recevez donc nos félicitations et nos encouragements pour la mise en œuvre de votre projet que nous aurons à cœur de suivre et de valoriser.

Associativement, Hervé Crauste, Président du Fonds de dotation Léo Lagrange

L’Union Régionale Sportive Léo Lagrange

 

Leo lagrange

Myriam CHOMAZ, qui rend visite régulièrement aux demandeurs d’asile à Saint Beauzire, coordonne un dispositif « sport et intégration » au sein de l’Union régionale Sportive de Léo Lagrange. C’est l’Union qui permet de financer les licences de football ou les cours de natation pour les personnes accueillies au CADA. « On sait que le sport a une place importante ici, insiste la boxeuse, et c’est un langage universel. »

Le CADA de Saint Beauzire est une structure Léo Lagrange. C’est donc la raison pour laquelle, en 2020 et 2021, plusieurs jeunes ont suivi une formation d’Initiateurs Sportifs sur le site de Saint Beauzire afin d’obtenir ce Diplôme d’Initiateur Sportif, option : Jeux Collectifs. Lors de ces formations, les stagiaires ont été très impliqués pour s’approprier les contenus de formation et pour apprendre à travers les mises en situations pédagogiques, les fondamentaux d’un savoir-faire et un savoir-être d’un initiateur.

Le Conseil Départemental de la Haute Loire

 

Haute LOire

La nouvelle politique culturelle, portée par le Pôle « Culture, Patrimoines, Animation et Vie associative » du Conseil Départemental de la Haute Loire, s’inscrit dans la dynamique intitulée « Publics en découverte ». Elle a pour ambition de répondre à 4 grands objectifs :

  1. coconstruire et animer les projets éducatifs départementaux à destination des publics jeunes ;

  2. positionner la culture comme outil de lien social ;

  3. préserver et valoriser les richesses du patrimoine (bâti, naturel, industriel et culturel) du département ;

  4. favoriser l’accès aux pratiques artistiques.

Le Département propose ainsi à ses partenaires que sont les fédérations d’Education Populaire de construire en collaboration étroite avec ses services, des outils de médiation sur les patrimoines de la Haute-Loire à destination des centres de loisirs. Cette proposition a été partie prenante des animations proposées par le Département, et a permis de valoriser le rôle de notre fédération sur les thématiques abordées.

Le CADA Léo Lagrange et la LOCO, impulsent sur le territoire :

  • La dimension Intergénérationnelle ;

  • L’accès à la culture et le développement des échanges Interculturels ;

  • La coopération et la solidarité pour l’intégration sociale et contre toute forme d’exclusion ;

  • Le soutien du Sport pour tous et dans ce cadre, la découverte de sports originaux.