Après Saïdal, Zainullah réussit le code

Soumis par Didier le sam 16/10/2021 - 10:52

Saïdal a ouvert une porte avant de quitter le CADA. Quelle porte ? Celle du code de la route. Plus exactement celle du lieu d’examen du code de la route. Le vendredi, Saïdal était allé à la Poste de Brioude. Il avait oublié ses papiers d’identité. La personne qui surveillait le code l’a refusé. De colère, il a décidé d’aller le passer à Clermont, là où Marshal le passe. Une bonne idée ! Il l’a eu. 
Cela a donné des ailes à Zainullah qui essayait de le passer à la Poste à Langeac. Les dernières fois, il avait 6 fautes. De quoi râler ! Il disait : « Pour nous les réfugiés, ils pourraient nous donner la possibilité de faire une faute de plus ! ». Il est vrai que le code est un peu plus difficile pour ceux qui ne possèdent pas les finesses de la langue française. Ce samedi, le voici parti avec Marshal à Clermont. Il passe une première fois : 6 fautes ! Décidément. Il demande à l’examinateur : est-ce que je peux le repasser ? Oui ! je vais boire un verre, car j’ai soif et je reviens. Le revoilà pour tenter d’obtenir le graal une fois de plus. L’examinateur lui dit : dommage ! Zainullah n’est pas content. L’examinateur lui dit : Non ! Félicitation, vous l’avez ! »
Voilà de quoi encourager ceux qui se lancent aujourd’hui dans les cours de code au CADA ! 

Autres brèves

Salah a obtenu l'asile

Soumis par admin_lo le mer 13/07/2022 - 15:48

Salah, le photographe attitré de la Loco, et qui vient de Syrie, a appris hier Mardi 12 juillet qu'il avait obtenu le statut de réfugié pour 10 ans.  

Samdjida a obtenu son code de la route

Soumis par admin_lo le mer 13/07/2022 - 14:10

Samedi 9 juillet, Samdjida, un homme qui était à Saint Beauzire dans le cadre des personnes réinstallées, a obtenu son code de la route. Il suivait les cours du code de la route que la LOCO donne au Puy en Velay le mercredi soir.

Aurore (FIT) a eu le code

Soumis par admin_lo le sam 02/07/2022 - 10:45

Dans le cadre du partenariat avec FIT (Formation Insertion Travail), quelques personnes de Brioude et des environs participaient aux cours de Code de la Route avec les résidents du CADA. Aurore participait régulièrement à ces cours. Début juin, elle s’est risquée à se présenter à l’examen. Très heureuse de sa réussite, elle a appelé le bénévole de la LOCO pour lui en faire part. « Je passerai dès que possible pour partager avec les personnes du CADA !». Bravo Aurore et bonne chance pour la conduite…

Zainullah a obtenu son permis

Soumis par admin_lo le sam 02/07/2022 - 10:44

Zainullah a obtenu son permis de conduire le 11 mai 2022 à sa première présentation. Félicitations !

Khaled a la protection subsidiaire

Soumis par admin_lo le lun 13/06/2022 - 15:41

Khaled (Irak) qui avait été débouté en Finlande (où sa mère et sa sœur avaient obtenu le droit d'asile) a obtenu la protection subsidiaire (4 ans)

Saïdal a passé le permis et l’a eu. Bravo

Soumis par Didier le mer 03/11/2021 - 10:16

« Bonsoir mon bon professeur aujourd'hui j'ai eu mon permis de conduire » Voici le message reçu de Saïdal ce 02 novembre 2021.

Quel parcours pour Saïdal. Après avoir obtenu le droit d’asile, le voilà qui s’inscrit pour passer le code. Après quelques échecs, il l’obtient. Ensuite, il déménage sur Saint Etienne. Il va s’inscrire dans une auto-école. En s’inscrivant, il dit qu’il a conduit pendant 20 ans des poids lourds en Afghanistan. La personne de l’auto-école lui dit de monter dans le véhicule. Ils circulent pendant une heure dans Saint Etienne. Le moniteur lui dit que c’est très bien. Il lui conseille cependant de prendre 5 heures de conduite pour pouvoir répondre à l’examinateur le jour du permis.

Il a passé le permis et l’a eu. Bravo.

Saïdal a le code - Hakim a la conduite

Soumis par Didier le lun 20/09/2021 - 17:08

Depuis début 2019, certains résidents du CADA @leolagrange de Saint Beauzire, bénéficient d’un cours de Code de la route. Un bénévole vient une fois par semaine les accompagner dans cette acquisition de compétences. L’Association FIT – Formation-Insertion-Travail, permet pour cet enseignement que le bénévole utilise leur outil.

Saydal


Saïdal est l’un d’entre eux. Il a profité de son séjour au CADA pour participer à ces cours. Alors que certains attendent sans s’investir dans les diverses activités proposées, Saïdal a choisi de participer. Une belle occasion pour lui d’apprendre et de perfectionner son français. Cet ancien chauffeur de poids lourds en Afghanistan, souhaite reprendre ce métier en France. Difficile ! Car depuis ces dernières années, l’Etat français a décidé de ne plus échanger les permis de conduire des afghans en permis français. Que faire ? Passer son permis en France. Pour cela, il faut apprendre le Code.

Cet investissement de Saïdal a été récompensé. Il est le premier résident a obtenir le Code de la route alors qu’il est encore au sein de la structure. Dès qu’il a obtenu le droit d’asile en France, il a décidé d’aller se présenter à l’examen. Première fois : 7 fautes. Deuxième fois : 6. La troisième fut la bonne : 5 fautes, résultat qui lui donne le graal.



Cette même semaine, Hakim, un autre ancien résident du CADA a obtenu le Permis de Conduire. Lui aussi avait cherché, dès l’obtention du statut de réfugié, à passer le Code qu’il avait eu au premier passage le 16 octobre 2020.

Hakim

Ces réussites pourraient être un exemple pour beaucoup qui attendent… Certains de ceux qui ont été déboutés par l’OFPRA et attendent d’être convoqués à la CNDA ne s’investissent pas en pensant que si la réponse est négative, ils auront perdu leur temps. L’attitude d’Hakim et d’autres montrent le contraire.

Lorsqu’ils obtiennent le droit d’asile, ils parlent français, travaillent rapidement et en plus, ils peuvent passer le permis. Ils ont tout gagné ! c’est un pari à faire. Dans le cas d’Hakim et Saïdal, le pari a été gagnant : ils parlent bien le français et viennent d’obtenir le code pour l’un, le permis pour l’autre.

Cette initiative rejoint des personnes qui vivent au CADA, mais également des personnes qui vivent sur le territoire et qui souhaitent un accompagnement. Dans le projet, la présence d’autres habitants du territoire est encore à travailler. Des habitants qui ont le permis de conduire, mais pour qui suivre ces cours serait important pour se mettre à jour des nouvelles règles et aussi pour se rendre compte de ce qui est demandé aujourd’hui pour obtenir le permis de conduire. De plus, cela soutiendrait le lien avec les personnes accueillies au sein du CADA.
 

Réunion de rentrée de LA LOCO et repas convivial préparé au CADA le 31/08 à 18H

Soumis par Vincent le ven 27/08/2021 - 20:57

Pour préparer la rentrée de septembre, je vous propose de venir participer à la réunion de LA LOCO qui se déroulera ​Mardi 31 Août à 18H au CADA ​ et qui sera suivi d'un repas convivial confectionné au CADA dans le cadre de la présentation d'un projet en cours d'élaboration porté par des acteurs du territoire axé sur la préparation de repas de qualité à partir d'invendus et de produits locaux.

L'objectif est que chacune et chacun puisse venir retrouver la convivialité qui faisait de Saint-Beauzire un lieu où on vient se retrouver, renouer le contact avec les nouveaux résidents, les nouveaux membres de l'équipe du CADA, retrouver la motivation de s'engager quelques heures par semaine dans un atelier, une activité, le temps d'une sortie, etc. 

J'espère que nombre d'entre vous seront présents pour ce moment important pour la vie du centre et du territoire engagé dans l'accueil des exilés depuis bientôt 6 ans.

Vous pouvez m'informer de votre venue par retour de mail (vincent.vignaud@leolagrange.orgafin de préparer au mieux cette soirée.

En espérant que vous avez passé un bel été, je vous souhaite une belle fin de mois d'août et je vous dit A mardi !

Quelques nouvelles du CADA

Soumis par Vincent le ven 27/08/2021 - 20:51

Nous accueillons désormais près de 70 résidents au sein de l'établissement en provenance d'Afghanistan, du Bangladesh, du Mali, de la Guinée, du Congo, d'Algérie (Kabylie), de Somalie, d'Erythrée, d'Ethiopie, du Yemen, du Cameroun, d'Irak, de Géorgie, du Soudan ou d'Angola.
Ce sont exclusivement des hommes isolés qui sont actuellement orientés pour l'instant.

Parmi eux, 11 hommes isolés et 1 famille sont bénéficiaires d'une protection internationale pour lesquels nous cherchons une orientation vers le logement, l'emploi ou la formation.

A propos des événements d'Afghanistan

Soumis par Vincent le ven 27/08/2021 - 20:51

L'actualité, comme vous n'avez pu le manquer, est marquée par la situation préoccupante à laquelle se trouve confrontée la population afghane. Au sein du CADA, nous accueillons une trentaine d'afghans qui sont évidemment directement impactés par ce qui se passe tout comme ceux qui sont partis et que vous avez côtoyé lorsqu'ils vivaient au CAO puis au CADA. Ils craignent pour la sécurité de leur famille dont ils reçoivent quand cela est possible des témoignages d'inquiétude sur la suite des évènements et les agissements passés sous silence de la part des talibans. 

Renvoyés à leur impuissance en étant loin des leurs, le soutien que nous pouvons leur apporter et notre aide dans la mesure du possible est primordiale. Notre action, plus largement, contribue à faire de cet accueil une insertion réussie dans notre société donc légitime le devoir de la France de continuer cet accueil plus encore aujourd'hui.

Cette actualité nous renvoie également aux situations critiques moins exposées médiatiquement et parfois tout aussi violentes ou pouvant à tout moment basculer dans les pays d'où proviennent les autres demandeurs d'asile que nous accueillons.

Création de l'association LA LOCO

Soumis par Vincent le ven 27/08/2021 - 20:50

Les statuts de l'association LA LOCO ont été déposés début août auprès de la sous-préfecture de Brioude qui a bien enregistré la demande. Pour rappel, la création de cette association et sa déclaration doit permettre de soutenir l'action des bénévoles au sein du centre mais aussi plus largement sur le territoire avec les habitants et les partenaires car le CADA n'est plus le CAO et la structure ne peut plus soutenir ce travail comme cela était le cas par le passé. 

LA LOCO sera en mesure de répondre à des appels à projets, de faire des demandes de subvention, d'organiser des évènements et des actions permettant son développement économique et par conséquent sa capacité d'action pour mettre en oeuvre son projet social. Elle se développera également au niveau organisationnel afin de soutenir au mieux ceux qui souhaitent s'engager et leur donner les moyens (logistiques, matériels, économiques, humains) de mettre en oeuvre leur atelier, activité, projet.

"L’objet de la Loco est de promouvoir la solidarité et le ‘Vivre ensemble’ à travers le développement d’activités, la formation et l’animation à caractère social, culturel, sportif et environnemental. Se revendiquant de l’éducation populaire, La Loco s’adresse aux habitants du territoire sur lequel elle est implantée et notamment ceux qui se trouvent en situation d’exclusion et/ou de précarité. Elle ne s’interdit pas d’avoir des actions interdépartementales et régionales."

Bonne nouvelle : Najib Ahmadi obtient la protection subsidiaire après réexamen

Soumis par Jean-Paul le ven 27/08/2021 - 20:12

Najib Ahmadi qui avait eu une réponse négative de la CNDA le 24/11/2020, avait pu demander un réexamen de sa Demande d'Asile sur la base d'élément nouveau (il avait pu recevoir une copie de sa Taskera alors que l'Ofpra et la CNDA mettaient en doute sa nationalité afghane).
Il avait pu obtenir ce réexamen en Procédure Accélérée le 3/5/2021 et repasser devant l'OFPRA en juillet.

Bonne Nouvelle la semaine dernière : la réponse de l'Ofpra est arrivée: il a obtenu la protection subsidiaire.